Lobbes :Incident au conseil communal !

3384160492.jpgComme le relate La Nouvelle Gazette de Charleroi dans ses colonnes du 1er mars, l'opposition a quitté le dernier conseil communal pour manifester son mécontentement : le mayeur a refusé de répondre aux questions orales déposées.

 

 

Source La Nouvelle Gazette de Charleroi - 1/3/2013

Les 8 conseillers de l’opposition ont claqué la porte du conseil avant le huis clos, car le Bourgmestre n’a pas répondu aux 24 questions orales qu’ils avaient déposées.
«Nous avions déposé ces questions orales, trois par conseiller, avant 11 heures le matin même de la séance, comme le prévoit le règlement d’ordre intérieur. Le bourgmestre a dit qu’il y avait beaucoup de questions et qu’il y répondrait lors de la prochaine séance. C’est un déni de démocratie ! », s’insurge Tommy Leclercq, chef de file du PS.
Un avis partagé par Guillaume Grawez, Ecolo : «C’est la première fois que le bourgmestre refuse de répondre aux questions orales. Or, ces questions, simples et très claires, relayent des préoccupations de citoyens. J’avais posé le 13 décembre une question sur l’aménagement de la rue des Waibes. Je n’ai obtenu mardi qu’une réponse évasive, avec 2 mois et demi de retard. C’est un déni de démocratie. Mais, le bourgmestre a les pleins pouvoirs pour mener le conseil communal comme il l’entend. Le conseil communal de Lobbes est devenu une chambre d’entérinement des décisions du collège avec le moins d’explications possibles sur les projets. Il est très difficile pour les conseillers de l’opposition d’obtenir des informations sur les dossiers. Dès que nous faisons une proposition, elle est balayée d’un revers de la main. Le public n’entend rien et ne comprend rien car il n’y a aucune présentation des dossiers. »
Le bourgmestre Marcel Basile rétorque: «Pour fournir des réponses pertinentes aux questions posées, il faut un minimum de recherches et de travaux préparatoires dans les départements de l’administration concernés. Le ROI n’oblige pas à répondre aux questions orales séance tenante. Nous répondrons aux  questions lors du prochain conseil le 5 mars », promet le mayeur.

Source La Nouvelle Gazette de Charleroi - 01 mars 2013.

Les commentaires sont fermés.