La TAI-Chi : qu'est-ce que c'est ?

images.jpgComme vous le savez peut-être si vous lisez le bulletin communal, un cours de TAI-CHI se donne le lundi au Salon Communal de Lobbes. Intrigué par cet art martial particulier, je me suis rendu au cours de ce lundi...

 

 

 

Le tai-chi, avec plusieurs autres techniques, fait partie des Approches corps-esprit. Dérivé des arts martiaux, le tai-chi est une discipline corporelle d’origine chinoise comportant un ensemble de mouvements continus et circulaires exécutés avec lenteur et précision dans un ordre préétabli. Il met aussi l’accent sur la maîtrise de la respiration. La pratique vise entre autres à améliorer la souplesse, à renforcer le système musculosquelettique et à maintenir une bonne santé physique, mentale et spirituelle. Selon ses adeptes, grâce à son côté méditatif et à l’extrême précision des gestes, le tai-chi permettrait d’apaiser le mental et d’améliorer la concentration, la vivacité d’esprit et la mémoire. Il favoriserait aussi une meilleure prise de conscience de soi et de son environnement et contribuerait à harmoniser le Qi.

Pour bien saisir ce qu’est le tai-chi, il faut savoir qu’il forme, avec le Qi Gong, l’une des 5 branches de la Médecine traditionnelle chinoise (MTC) : celle des exercices énergétiques. Les 4 autres branches sont l’acupuncture, la diététique chinoise, la pharmacopée chinoise (herbes médicinales) et le massage Tui Na.

Le tai-chi est aujourd’hui considéré comme une « gymnastique énergétique globale ». Notons que le Qi Gong se distingue du tai-chi par ses mouvements plus courts et isolés qui peuvent parfois être exécutés en position couchée, tandis que le tai-chi est essentiellement pratiqué en posture verticale.

Tai_Chi_pour_qui.jpg

Ralentir avant tout

 

Le tai-chi ne s’apprend pas en deux temps, trois mouvements... Il nécessite persévérance, rigueur et assiduité si l’on veut bénéficier de ses effets positifs. On recommande de s’exercer de 15 à 20 minutes, 2 fois par jour. Selon Francine Tellier, une maître de tai-chi formée en Chine, la difficulté initiale pour les débutants est d’apprendre à ralentir. En effet, c’est l’extrême lenteur d’exécution qui permet de déceler les blocages et de sentir le courant énergétique. De plus, la prise de conscience du transfert, lent et précis, du poids du corps d’une jambe à l’autre et le jeu d’alternance des bras et des jambes concrétisent parfaitement la pensée chinoise basée sur l’équilibre dynamique des forces du Yin et du Yang.

 

Vlady Stévanovitch, qui a élaboré sa propre méthode, affirme que c’est en observant la position des mains que l’on peut déterminer la qualité des mouvements du pratiquant. Durant les enchaînements, ce sont les mains qui guident les déplacements et qui captent et dirigent l’énergie afin que le corps trouve son appui dans le Tan Tien, le centre de gravité situé un peu en bas du nombril. L’essence du tai-chi réside dans la recherche de l’équilibre des deux pôles de l’énergie, le Yin, issu de la terre, et le Yang, issu du ciel.

Les bienfaits du Tai-Chi.

D'après la littérature, le Tai-Chi pourrait aider à la conservation ou à l'amélioration de la santé. Par exemple :

Efficacité probable

Réduire le risque de chute et améliorer l’équilibre des personnes âgées. Aider au contrôle de l’hypertension et réduire les risques de maladies cardiovasculaires.

 

Efficacité possible

Améliorer les capacités fonctionnelles des femmes ayant surmonté un cancer du sein. Améliorer le sommeil des personnes âgées. Améliorer la capacité aérobique. Promouvoir la santé mentale. Améliorer la capacité pulmonaire. Réduire certains symptômes de l’arthrite rhumatoïde. Soulager l’arthrose du genou.

Efficacité incertaine

Aider au contrôle de l’hypertension des personnes âgées. Réduire l’ostéoporose. Réduire les symptômes de la fibromyalgie. Contribuer à contrôler le diabète. Aider à diminuer les symptômes de la maladie de Parkinson. Aider à la prise en charge du poids des femmes obèses.

 
Les diverses pathologies corporelles ou physiologiques du vieillissement ne sont en aucune façon une contre-indication à pratiquer le tai chi chuan régulièrement.

 

Le tai chi est particulièrement bien adapté à l'entretien physique, physiologique et nerveux des personnes de plus de 60 ans : depuis une dizaine d'années, de multiples études démontrent que les étapes du vieillissement sont ralenties, et que certains troubles sont même inexistants chez les pratiquants réguliers. Il faut néanmoins que les professeurs se penchent sur la question et parviennent à adapter leur pédagogie et certains gestes de leur forme à ce public des 60-90 ans.

39743_fr_filetaoist.jpg

 

 

Malheureusement, si vous voulez pratiquer cet art, il vous faudra sans doute chercher un autre endroit de formation que celui de Lobbes. En effet, la Présidente me signale que le cours est complet avec ses 19 membres et qu'elle ne tient nullement à en faire la publicité : "Pour vivre heureux, vivons cachés" m'a-t-elle dit !

Dommage, car les membres qui m'ont accueilli avec gentillesse m'ont fait part tout le bien qu'ils pensaient de cette discipline !

Les commentaires sont fermés.