Lobbes : on risque de vous la couper !

26-27_pylone.jpgSudpresse, par la voix de La Nouvelle Gazette de Charleroi, nous informe des risques de coupure d'électricité dans notre région !

 

 

 

La Nouvelle Gazette de Charleroi : 21 mars 2013

L'arrêt des centrales nucléaires de Doel 3 et Tihange 2 a fait resurgir le spectre d'un black-out en Belgique, durant l'hiver.  Il existe un plan de délestage du réseau en cas d'urgence. Notre région est susceptible de devoir éteindre l'interrupteur ...

La Belgique est dépendante des importations et si les pays voisins, comme la France, ont de gros besoins aussi en même temps que nous, on risque le déséquilibre : trop de consommation, pas assez de production !

Pour commencer, explique Axelle Pollet (porte-parole d'Elia, gestionnaire du transport d'électricité à haute tension vers les réseaux de distribution), nous faisons levier sur la consommation de gros clients, des industriels par exemple, qui ont opté pour le contrat interruptif (ces clients acceptent des coupures en échange d'un tarif préférentiel).

Si la situation est plus compliquée, nous diffusons des messages incitant la population à réduire sa consommation entre 18 et 20 heures. Enfin, si cela n'est pas encore suffisant, nous éteignons certains postes dans des secteurs prédéfinis. Les zones alimentées par ces postes se retrouvent donc dans le noir.

Ces postes sont choisis en priorité dans les zones plus rurales ou en tout cas moins densément peuplées tout en prenant en compte d'autres éléments comme par exemple, la présence d'un établissement hospitalier sur la zone.

Enfin, si un poste à haute tension est coupé dans voute secteur, il n'est pas certain à 100 % que vous serez privé de courant car certains distributeurs peuvent faire parvenir de l'électricité de zones voisines où il n'y a pas de délestage.

Dans notre région (voir l'infographie ci-dessous) les postes concernés sont Marcinelle, Jumet, Fraciennes, Fontaine l'Evêque (Lobbes), Gilly, Gosselies, Gouy-lez-Piéton, Liberchies, Lobbes, Thuillies.

Capture.JPG

Chaque poste électrique concerné par le plan d'Elia est recensé dans une tranche de délestage, une zone figurant dans un classement de 1 à 6. Il s'agit d'un ordre prioritaire, logique - on coupe en premier lieu les postes de la zone 1, etc - mais il n'est pas toujours respecté, nous précise-t-on chez Elia : "Selon la situation, des paramètres techniques peuvent bouleverser cette hiérarchie."

Lobbes est en zone 2, alors ... l'hiver prochain, prévoyez des bougies !

Les commentaires sont fermés.