Lobbes : Eoliennes - Electrabel redémarre à zéro sa demande de permis

eolienne-paysage.pngLe 12 novembre dernier, le Conseil d’Etat a annulé le permis unique délivré en janvier 2013 par le ministre wallon Philippe Henry (Ecolo) à Electrabel pour la construction et l’exploitation d’un parc de 12 éoliennes sur le site de Grand Fayi, le long de la RN 55 allant de Merbes à Binche, à cheval sur les communes de Merbes-le-Château et de Lobbes.

Source La Nouvelle Gazette de Charleroi du 09/01/2014 (E.MA)

Il est prévu d’implanter 6 éoliennes sur le territoire de chaque commune.
Ce projet avait provoqué une levée de boucliers dans les deux communes. Malgré les avis négatifs des communes concernées et l’absence d’avis équivalant à un avis négatif des fonctionnaires technique et délégué, le ministre Henry avait accordé le permis unique au début de l’année dernière. Les communes de Merbes et de Lobbes avaient alors introduit un recours au Conseil d’Etat contre cette décision.
Le 12 novembre dernier, le Conseil d’Etat a rendu un arrêt annulant purement été simplement le permis unique. En cause : le volet de l’étude d’incidences concernant les nuisances sonores du futur parc éolien qui est incomplet. Comme l’étude d’incidence est incomplète, le permis unique est annulé.
Il en faut plus pour décourager la S.A. Electrabel qui a déjà entamé une nouvelle procédure de demande de permis unique pour son projet éolien à Grand Fayi. Le promoteur éolien a chargé le bureau d’étude d’incidences CSD Ingénieurs d’apporter des informations complémentaires concernant les nuisances sonores engendrées par les 12 éoliennes.


30 JOURS POUR DONNER SON AVIS


Ce complément d’étude d’incidences est soumis à une procédure d’enquête publique qui a débuté le 6 janvier et se prolonge jusqu’au 4 février. Toute personne intéressée peut consulter le dossier de demande de permis et l’étude d’incidences dans les communes concernées par le projet. Il s’agit de Merbes-le-Château, et Lobbes mais aussi des communes voisines comme Erquelinnes, Beaumont, Thuin et Estinne et formuler ses observations écrites ou orales auprès de l’administration communale.
Les citoyens peuvent aussi demander des explications techniques sur le projet auprès du promoteur, Electrabel, mais aussi auprès de l’auteur de l’étude d’incidences, CSD Ingénieurs Conseils à Namur, de la conseillère en environnement de la commune ou des services des fonctionnaires technique et délégué compétents pour les recours.

Les commentaires sont fermés.