Lobbes : un animal peu courant dans notre région ! (photos + vidéo)

2014_08_27_3813-1.jpgEn vous promenant le long de la Sambre ou près d'un étang, vous avez déjà probablement vu des ragondins. Ce sont des rongeurs ressemblants un peu à de gros rats. Néanmoins, il en est un de particulier qui peuple une étendue d'eau de Lobbes : un ragondin leucistique c'est à dire un animal presque blanc même s'il n'est pas qualifié d'albinos.

Le ragondin (Myocastor coypus), aussi appelé castor des marais, lièvre des marais et autrefois myopotame, est un mammifère originaire d'Amérique du Sud, introduit en Europe au XIXe siècle pour l'exploitation de sa fourrure bon marché. Tous les individus présents en Europe proviennent d'évasions ou de lâchers volontaires.

2014_08_27_3808-1.jpg

Le ragondin commun (photo ci-dessus) est donc maintenant très courant dans nos cours d'eau et étangs.

Toutefois, assez rarement, on trouve un ragondin dont la particularité - d'origine génétique - est d'être pratiquement blanc sans pour autant pouvoir être qualifié d'albinos :le ragondin leucistique. Il s'agit simplement d'un ragondin "normal" mais dont la génétique a été perturbée. Il n'a d'ailleurs pas les yeux rouges.

Le leucistisme  désigne un ensemble de phénotypes caractérisés par la couleur blanche des téguments sur toute la surface ou par zones (aspect pie, bicolore etc.), liés à un déficit des cellules pigmentaires (absence ou dégénérescence). Les iris sont normalement pigmentés ou de couleur plus claire qu’on ne pourrait s’y attendre, jamais dépigmentés comme dans l’albinisme total.

On peut donc ainsi trouver d'autres animaux leucistiques tels que le tigre, le lion, le cerf, le zèbre, l'alligator, etc...

2014_08_27_3813-1.jpg

2014_08_27_3835-1.jpg

A gauche, le ragondin leucistique et à droite le ragondin "normal"

2014_08_27_3839-1.jpg

2014_08_27_3848-1.jpg

2014_08_27_3862-1.jpg

2014_08_27_3895-1.jpg

2014_08_27_3915-1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 Remerciements :

  • à la famille Dufrasne/Glinne de m'avoir signalé la présence de ce ragondin.
  • à Mr Clint Lac-Hair, de l'Institut des Sciences Naturelles, Département Éducation et Nature, pour m'avoir permis d'identifier cette anomalie.

 

 

Les commentaires sont fermés.